blog

L’éthique, la bienveillance mais et la liberté dans tout ça?

Accepteriez-vous qu’un ami, un parent, ou même votre conjoint mette des médicaments au hasard dans vos repas, pour votre bien? L’analogie semble suspecte mais chaque fois que vous avez des questions sur ce qui est éthique de faire à l’aide d’une thérapie qui ne nécessite que de l’intention (Reïki par exemple) demandez-vous ce que ferait un médecin traditionnel.

Dans tous les propos à venir nous accepterons deux choses :

  • Que les traitements alternatifs qui ne sont pas palpables fonctionnent et qu’une séance de magnétisme soulage des symptômes sur place ou à distance (la notion d’espace est limitée pour une conscience inscrite dans un univers qui s’étire à l’infini). Bref, si vous ne voyez qu’un fieffé charlatan derrière ces lignes, je doute que la suite vous passionne. Il n’y aura ni preuves scientifiques, ni démonstration probante que ces thérapies modifient une réalité perceptible par un individu.
  • Qu’une personne réagit à un soin et peut par définition ressentir ce qui se passe. Je propose le remboursement de toutes mes consultations et les gens me demandent parfois « mais si ça a fonctionné mais que je ne le ressens pas? ». Eh bien, étant donné que c’est votre corps et qu’il doit y avoir forcément une douleur, un inconfort ou un symptôme qui disparaît, si rien n’apparaît dans la réalité (la vôtre) c’est un échec (ce qui arrive à tous les êtres humains. Pas de panique).

Dès cet instant, l’éthique et l’intention influent fortement sur cette réalité que l’on cherche à modifier (je souffre/je vais mieux puis je vais bien). Mais le facteur essentiel reste le libre-arbitre, le choix consentit. Dans ce milieu (énergétique, thérapie alternatives, appelez ça comme vous voudrez), on ne doit jamais se satisfaire d’un accord tacite… normalement. Imagine-t-on n’importe quel médecin mettre des médicaments que ce soit pour un problème physique ou psychique dans l’assiette d’un patient sans le prévenir au moins juste avant le repas?

Ce qui amène à une deuxième notion fondamentale dans l’idée d’une liberté choisit et consentie : votre corps. Personne ne devrait insérer de force ou par surprise quoi que ce soit dans le corps d’une personne. Les organes sexuels sont une évidence, mais également ce que l’on boit ou mange. Ne soyez pas trop dur avec votre environnement, si vous êtes parisien, vous devrez bien accepter de respirer quelques gaz polluants. Si vous fumez en plus deux paquets par jour, priorisez votre liberté.

Maintenant, si vous possédez un corps plus subtil, qui influence votre corps physique, votre réalité, votre santé, vous devriez également vous prémunir que quelqu’un y fasse quelque chose par surprise, sans le dire, même pour votre bien. Si votre âme et conscience sont palpable dans une dimension quelconque, ils réagiront comme votre corps actuellement. Comment votre corps réagirait si on lui donnait un médicament ou même une douche de force ou par surprise?

Le plus drôle dans tout ça c’est que les comportements toxiques sont bien souvent librement choisis. Alcool, tabac en tête (qui permettent de généreuses rentrées fiscales) sont des produit de grande consommation qui reposent sur une seule idée : le choix du consommateur. Il sait que c’est néfaste pour la santé globalement, mais c’est un grand garçon. Ce principe de liberté, de libre-arbitre, de choix consentit est immuable.

Quoi que vous pensiez du conditionnement, de la manipulation à grande échelle, des réseaux sociaux, tous reposent sur le principe de liberté de choix du consommateur. Ne cherchez pas à convaincre, non plus, ça va à l’encontre du principe. Il gratte fort hein, ce principe de lire-arbitre : même quand on sait que quelqu’un se trompe, il est toujours libre de le faire! Pensez-y si vous consultez un thérapeute, traditionnel ou pas qui s’affranchit de la liberté de choisir d’un personne consultante.

Enfin, si vous pensez que vous n’avez pas le choix (je prends l’exemple de l’argent, pas celui des vaccins pour des raisons évidentes : je ne fais pas de débats, j’invite à penser pour choisir librement), il y a toujours une voie à emprunter qui s’adapte au « système » et qui permet de libérer un peu d’espace de choix supplémentaire.

Regardez ce qu’a donné les crypto-monnaies dans le milieu financier, ou les VTC à Paris…

Catégories :blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s