blog

Arrêter de sous-traiter sa vie (1ère partie)

Je réagit peu à l’actualité car elle n’est qu’un thermomètre des émotions. Sauf que c’est un thermomètre qui peut donner la fièvre juste en regardant la température affichée. En école de journalisme, vous apprenez à « sélectionner » l’information en fonction de la loi de proximité (ce qui est proche des gens comme « il fait chaud en été ») et la loi du mort au kilomètre (faut beaucoup de morts si c’est loin, mais la voisine écrasée par un chauffard c’est important… toutes les vies ne se valent pas).

La valeur d’une information est proportionnelle à l’émotion qu’elle suscite. Il n’y a absolument aucun facteur raisonnable dans une actualité. Par exemple : une réunion des chefs d’état a lieu pour « rendre le monde plus juste » que ce soit par la diplomatie ou pour le climat. On en parle, mais votre opinion ne change rien car votre sphère d’influence est limitée. Si les dirigeants étaient en mesure de changer leur politique climatique, soit ils l’auraient déjà fait, soit ils ne le veulent pas. Si vous avez déjà été cocu vous comprenez parfaitement ce sentiment…

Pareil quand un type meurt, pour autant que ce soit malheureux, est-ce que ça vaut le coup de faire travailler une chaîne de personne (caméra, rédacteurs, présentateurs…) pour présenter la mort d’un être humain aussi horrible que ce soit? Si encore un seul média le faisait, mais quand une vingtaine de caméra sont au même endroit, est-ce que c’est vraiment utile? Mais si quelqu’un regarde encore, je suppose que ça vaut le coup…

Alors, quelle place prend votre bonheur, votre vie, vos choix dans cet amas « d’informations »? Hier j’ai fait un barbecue avec ma famille et des voisins. C’était très agréable. Je l’ai pas mis sur mes réseaux sociaux car qui ça regarde? On a même pas parler de l’Amazonie… A ce que j’ai entendu ça brûle chaque année (comme nos incendies dans le sud) et toujours moins que la forêt subsaharienne…

Mais pourtant les actualités doivent bien avoir une fonction dans l’univers pour qu’elles soient aussi présentes. STOP AVERTISSEMENT : les mots qui suivent expriment mon opinion et vous devriez largement les remettre en cause. Mon opinion, puisqu’elle vous intéresse et que vous poursuivez votre lecture est qu’elle permet de sous-traiter votre bonheur!

« Selon des chercheurs, faire ça est bien (ou mal) », « Il est mort dans d’atroces souffrance », « La mayonnaise, d’où vient-elle? »… Autant d’actualités qui n’ont pas vraiment d’utilité. Prenez un peu de recul et voyez comment il est expliqué qu’il fait chaud en été et froid en hiver. Ce sont des moulins qu’on ne peut pas vaincre, sauf si on éteint la télé bien sûr. Mais qu’elle information vous responsabilise? Les moyens d’être heureux et bien portant sont anecdotiques si ce n’est sous forme de sujets racoleurs (une cure detox ou un produit miracle).

Vaut-il mieux passer son temps à s’améliorer dans un domaine quelconque ou s’informer? S’améliorer oblige mécaniquement à agir dans le domaine qui nous intéresse. S’informer ne permets que de discuter d’une opinion. L’information ne permets pas de « comprendre le monde ». Il ne fournit qu’une opinion. A quoi vous sert cette opinion quand l’Amazonie brûle? Ou que vous vous estimez victime d’injustice par un gouvernement ou par un voisin? On en revient encore et toujours à la sphère d’influence de l’individu.

Maintenant je vous propose deux choses car je suis pas avare en bons conseils. Pour préserver le climat vous pouvez :

-Prendre des douches froides uniquement. Imaginez un seul instant l’eau et l’énergie économisée en un an. D’autant plus que vous êtes amené à vous laver tous les jours. Il faudra un mois pour vous habituer et six mois pour que ce soit confortable. En plus de ça vous pouvez arrêter le PQ. Pareil : l’économie se calcule sur un an en termes d’eau utilisée pour faire chaque feuille double épaisseur. L’eau simplement utilisée pour laver le cul et les mains est infiniment plus faible que pour une seule feuille de papier. Enfin, manger de la viande une fois par semaine. Pareil pour les sodas. L’eau économisée est toujours le point principal. Tout ceci est dans votre sphère d’influence directe et ce sont des choses que vous faîtes tous les jours normalement (manger, se laver, aller aux toilettes…).

-Prendre un catamaran pour traverser l’Atlantique pour parler à L’ONU aux dirigeants du monde sur l’urgence de se sortir les doigts pour le climat. Montrer des photos de Notre-Dame qui brûle à côté d’une forêt en flamme parce que c’est urgent. Vous indigner et vous révolter en faisant des lâchés de ballon pour la planète en dénonçant la puissance des lobbys. Faire du prosélytisme écologique.

Après c’est plus facile je vous l’accorde de s’indigner publiquement (encore plus pour des dirigeants qui ont des équipes de dizaines de personne pour les aider dans une seule journée.) que de prendre des douches froide (surtout l’hiver en Lorraine). Et puis c’est pas photogénique de faire un selfie aux chiottes avec pour légende « le PQ c’est fini pour sauver la planète ».

Votre bonheur dépend-il vraiment d’une forêt qui brûle à l’autre bout de la planète? C’est pour ça que je n’aime pas réagir à l’actualité : elle ne permet pas de s’améliorer dans un domaine mais elle forge des opinions. Maintenant, mon domaine de prédilection, c’est la santé et le bonheur : deux choses qui ne sont pas confortables, et que vous ne pouvez pas sous-traiter. Deux domaines qui méritent une certaine dévotion. Dès lors qu’on ne sous-traite plus sa vie, qu’on décide de prendre des décisions qui nous rendent responsable dans notre environnement direct, que fait-on?

A la semaine prochaine…

Catégories :blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s