blog

Connais toi toi-même, toi-même

Vous pourrez la coller sur votre mur facebook celle-là, parce qu’après des recherches intenses (10 minutes) j’ai cru comprendre en fouillant sur le net que les explications de textes destinées aux lycéens qui ont besoin de citations évoquent surtout l’idée de se connaître et de s’en servir pour être heureux. Mais si c’était le cas, pourquoi ne pas écrire simplement « Connais-toi »?

Alors après les deux dernières semaines passées à creuser l’idée qu’il est nécessaire de compter sur soi, même quand on demande de l’aide, je me demande l’intérêt de se connaître? A quoi ça sert quand on va au boulot, qu’on mange avec sa famille, qu’on éprouve des émotions? Oui je vais encore parler d’émotions, mais c’est tellement au centre de la vie. Que vaut la Beauté ou le dernier film de Van Damme si on éprouve aucune émotion?

Ce qu’il y a de drôles avec les émotions c’est qu’elles sont presque palpables, surtout quand elles sont fortes et elles sont pourtant basées sur pas grand-chose. C’est l’idée que l’on va « perdre » ou « gagner » quelque chose qui provoque souvent ces relans émotionnels. Un moyen dans ce cas de développer son réseau émotionnel est de s’attacher à quelque chose qui ne s’achète pas. Si demain vous gagnez au loto, que vaudra une villa si vous pouvez en acheter une vingtaine comme si vous pétiez à table?

A titre personnel, on m’a souvent demandé à l’époque pourquoi je m’étais engagé dans l’armée (et je vous assure que c’était long et compliqué mais avec de la persévérance, qu’est-il impossible de faire à part abandonner?). Je répondais presque toujours que je voulais quelque chose qui ne s’achète pas. C’est ce qui rend le képi blanc si prestigieux.

Une fois engagé, la déception émotionnelle fut aussi très vive. Je « n’avais pas » ce que j’imaginais avoir. L’émotion repose aussi sur l’attente. Quand on gagne ou perd, c’est par rapport à un résultat espéré. Alors il est délicat de trouver ce juste milieu entre ce que l’on espère et la place qu’il faut laisser à l’Univers pour nous faire des surprises. Quand vous pensez que les atomes qui constituent l’espace sont fait à 99% de vide, vous pensez bien que l’espace vide est la place nécessaire pour que les rêves s’épanouissent.

Encore faut-il rêver, et c’est là que le « toi-même » intervient. Même quand vous aurez une augmentation, un nouveau conjoint, une voiture plus grosse, si elle n’est pas le résultat de vos propres efforts, de vous-même, qu’est-ce que ça vaut? Les personnes accrocs à l’argent, aux jeux, à la victoire sont juste à l’affût d’un nouveau « shot » d’émotions. Dans le cas de l’alcool ou du chocolat, c’est plus facile à quantifier. Mais combien faut-il acheter de choses pour contenter un millionnaire dépressif?

Le dépouillement dont parle les traditions religieuses ne vise pas exclusivement à s’enfermer dans une grotte pour se contempler l’an… le nombril, il vise aussi à provoquer des émotions dont vous êtes le seul à l’origine. Vous souhaitez affiner votre silhouette? Vous pouvez faire une chirurgie ou créer une habitude qui vous amènera à changer. Pareil pour la jeunesse éternelle.

Le problème du bonheur immédiat, c’est qu’il devient vite addictif sous forme de dose. Le bonheur différé, oblige à créer une nouvelle habitude, qui va engendrer une habitude émotionnelle. Les gens heureux sont plus heureux, les malheureux plus malheureux, les sportifs plus sportifs. Ajoutez à cela votre sphère d’influence qui agit comme un centre de gravité et vous comprendrez vite pourquoi votre entourage ressemble à ça.

Ne pensez pas à votre bonheur en termes de choses à « gagner » ou à « perdre » mais en termes d’émotions à engendrer. Détachez ensuite vos émotions de quelque chose que « l’on gagne ou que l’on perd ». Fixez un objectif qui implique un engagement dans la durée à supposer que le temps signifie quelque chose dans un espace infini. Pensez au processus, pas au résultat.

Ainsi, l’intérêt de se connaître n’est pas de trouver le bonheur ou de mieux se connaître. C’est juste de le faire soi-même, avec son propre corps. Une fois encore, soyez un exemple avant d’être un doigt qui dirige. Bizarrement c’est beaucoup plus clair quand on parle de sexe. Si on vous dit de vous connaître vous-même pour jouir plus vite, plus facilement, je suis sûr que vous serez pressé de vous connaître vous-même.

On attribue à Socrate cette citation célèbre inscrite sur le temple de Delphes mais qu’est-ce que ça change vraiment pour votre corps et votre esprit si vous êtes déterminé à mieux vous connaître, vous-même?

Catégories :blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s