blog

L’éléphant rose de l’Univers

Dieu, le Karma, l’Univers (appelez-le comme vous voulez) est un serviteur très docile et très obéissant. « Demandez et vous recevrez » n’est-ce pas? Mais celui qui a agencé tout ça a sûrement un sens de l’humour très développé. A quoi sert l’humour? a contourner la censure pardi. L’esprit humain, quand il désire peut être très tyrannique mais heureusement, tout est prévu.

Il y a deux facteurs essentiels à vos intentions : l’objectif, et la pensée pro-active.

L’objectif d’abord doit être clair. Vous avez la santé? Vous avez ce qu’il faut pour vivre? Que vous faut-il de plus? Plus d’argent et plus de santé? Cela signifie pour votre serviteur que vous êtes en bien mauvaise santé et bien pauvre s’il vous en faut toujours plus car Il ne réagit pas qu’à votre objectif, mais également aux émotions qui y sont associés.

Si vous espérez de tout votre cœur le jackpot pour changer votre vie, c’est que vous êtes bien pauvre et bien malheureux (deux émotions ((oui nous considérons ici la pauvreté et la richesse comme des émotions)) très vives). Et que fait Dieu avec vos émotions? Il les amplifie. C’est une théorie ésotérique qui explique facilement pourquoi « les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent ». Alors, l’objectif derrière tout ça?

Cette idée est bien décrite dans « la semaine de 4 heures » de Tim Ferris. De l’argent mais pour quoi faire? Vos objectifs sont atteignables si vous les fixez clairement (par exemple : partir 6 mois autour du monde, acheter une moto, une maison, un téléphone). Si vous n’avez pas ces objectifs, vous finirez comme un riche qui s’ennuie et qui dépense pour s’occuper. Triste vie n’est-ce pas?

Alors avec votre santé et votre argent, que ferez-vous de concret? Etre heureux, voyager, avoir un travail qui vous plaît ne sont pas des choses concrètes. Pratiquer du saxophone, partir à Jakarta, gagner sa vie grâce à une activité de programmateur informatique sont des exemples de choses parfaitement concrètes. Vous voulez ne rien faire et gagner beaucoup d’argent? C’est faisable mais ça prend forcément un peu de temps. Une tranche de vie suffit. Jeff Bezos n’a pris que deux décennies pour devenir l’homme le plus riche du monde, et il continue de travailler à ma connaissance.

Tout ce petit exposé nous amène au 2ème facteur essentiel : une pensée PRO-active, pour quelque chose, dans un but précis. Pour vous donner un exemple concret, voyez Dieu comme un garçon de café dévoué : il vous sert avec plaisir, mais la commande doit être claire, un pourboire fait toujours plaisir, et faut pas le faire chier (qui sait de quoi est capable un serveur contrarié?). Êtes-vous déjà allé dans un bar en disant au barman « je ne veux pas de whisky, pas de vodka, pas de coca, pas de café »?

« Vous voulez quoi? »; « Je ne sais pas. » Quel serveur saura vous servir dans ce cas. Le processus est encore plus subtil car il fait appel à vos émotions encore et toujours et à jamais. Essayez au bar la prochaine fois de commander une fois en hurlant votre commande sans un petit « s’il vous plaît » et la fois suivante avec une douceur et une gentillesse inégalée comme pour dire merci avec un mot et/ou un regard. Là où il faut savoir reconnaître à l’Univers son sens de l’humour c’est qu’il faut une intention, un but et une émotion associée avant même de recevoir ce qu’on désir.

Le tout sans mettre de négation s’il vous plaît. Demandez à votre dieu quelque chose comme « je ne veux pas tomber sur un con avec mon prochain mec » c’est comme dire à quelqu’un « ne pense pas à un éléphant rose » pour qu’il pense à un papillon… Soyez sûr qu’avec ce genre de requêtes, si en plus vous tremblez à l’idée que le prochain mec puisse être un débile finit, je vous assure que vous risquez d’être déçu. Mais vous n’aurez que ce que vous méritez, puisque vous avez fait une requête : ne pas tomber sur un con (l’univers ne comprend pas les négations dans une pensée. Exemple : arrêtez de penser à un éléphant rose). En plus vous y avez associé une intention : l’idée que vous vous faites d’une relation insatisfaisante projetée dans le futur. Enfin, cette émotion : la peur d’un nouvel échec affectif.

Alors, comment fait-on? Fixez une intention claire : une relation épanouissante. Qu’est-ce que ça signifie? Avoir le droit de péter au lit, de sortir le samedi soir, d’avancer vers une même direction, d’engendrer des émotions « supérieurs »… Débrouillez-vous, à vous de déterminer tout ça. L’émotion : une liberté et une joie que vous avez déjà (même si vous êtes célibataire après avoir été lourdé, après avoir été cocu… c’était avant! Aujourd’hui, les émotions répondent à vos intentions, et vous êtes libre et heureux). La pensée pro-active qui tend vers un but précis : s’inscrire à un cours de danse pour rencontrer quelqu’un par exemple.

Les boîtes de nuit et les bars la nuit sont parfait pour faire des enfants, mais rarement pour se marier, un peu comme le 14 juillet et le nouvel an…

Bref l’essentiel pour ne pas avoir d’éléphant rose dans son salon, c’est de ne pas y penser, sinon l’Univers comprendra que vous ne voulez que ce à quoi vous pensez. Et plus j’y pense, plus je veux tout sauf un éléphant rose. Donnez-moi des papillons plutôt, sur un coucher de soleil.

Catégories :blog

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s