blog

Au cœur de l’océan, c’est parfois difficile d’être une goutte d’eau

Si vous suivez ce blog depuis sa création, vous verrez que je ne commente jamais l’actualité, ou alors de très loin pour deux raisons. Ma sphère d’influence limitée d’abord : peu importe la misère ou l’opulence de ce monde, je limite mon influence à ce que je peux palper. A titre d’exemple, des douches froides pour lutter contre le réchauffement climatique (imaginez l’énergie économisée si 40 millions de personnes en France, arrête de chauffer son eau pour une douche, tous les jours…).

Ensuite parce que l’actualité est basée sur nos émotions. Chaque information a une portée émotionnelle non-négligeable. Si les faits étaient suffisants, un fil d’actualité twitter ou une depêche AFP serait assez pour couvrir « l’actualité » mais ce n’est pas le cas n’est-ce pas? Vous pouvez ensuite accuser la conspiration mondiale, le groupe des 100 fortunés qui contrôlent la moitié des ressources de la planète ou même juste l’état, il y a une chose cachée derrière votre sphère d’influence qui bat tout le reste : le libre arbitre.

On est en droit de se demander à quoi ça sert, quand il y a des factures à payer et une pression financière forte pour boucler une ou plusieurs fins de mois. Eh bien si vous n’avez pas le choix, ça reste toujours plus agréable avec le sourire. Avec un peu de recul, vous verrez que je me répète beaucoup au fil des semaines. Ça me donne l’impression de vous donner la recette de l’eau chaude régulièrement…

Mais il y a une curiosité différente cette semaine : l’effet de la foule ou de masse. C’est comme ce panneau souvent visible sur les réseaux sociaux ou l’on voit un mouton noir avancer à contre-sens au milieu d’un troupeau de mouton blanc avec une phrase du genre « ne soyez pas un mouton blanc » ou que sais-je encore. Mais si tout le monde publie la même image, l’ironie de la situation est savoureuse.

Et pourtant, la foule a cet aspect positif, une forme de sagesse de toutes les consciences combinées. En théorie des nombres, on appelle ça la « sagesse de la foule » si ma mémoire est exacte. Un mathématicien avait demandé dans une foire le poids d’un bœuf il me semble aux passants. Bien que certains donnaient des poids avec des écarts importants, l’accumulation de toutes les réponses donnait à 10% près le poids de l’animal sur des centaines de personnes interrogées.

Quand vous entrez dans le mouvement d’une foule, toutes les émotions sont amplifiées, que ce soit dans en regardant une même information, dans un cinéma ou dans une manifestation (sportive par exemple). Et derrière chaque conscience, le libre arbitre a choisit de se jeter dans cet océan. Il paraît bien difficile d’engendrer des océans de paix et d’amour par les temps qui courent.

L’injustice, la colère, la frustration sont tout autant d’émotions amplifiés quotidiennement au point d’en devenir addictifs à certains égards. Et puis d’un coup il faut choisir : être heureux en famille malgré la misère du monde, apprécier de respirer malgré la souffrance du monde, être libre malgré 100 types qui contrôlent la moitié du globe… Vous pouvez monter du doigt mais à nouveau, êtes-vous un exemple à suivre? Dans quel domaine?

Rassurez-vous, être une goutte d’eau, c’est difficile dans l’océan. Mais chaque goutte d’eau a le choix d’engendrer la paix, de l’humour et pourquoi pas un peu de joie.

La semaine prochaine, nous parlerons un peu de la violence. Parce que je comprends que toutes ces théories, c’est bien dans un monde imparfait où la paix règne. Mais il doit bien y avoir un moment où se défendre doit être légitime (pas que dans le cas d’une guerre préventive).

Qui veut la paix? Prépare la guerre…

Catégories :blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s