blog

Les preuves scientifiques que le magnétisme fonctionne

-Démystification précédente : Le magnétisme est une capacité, pas un don


Avant de vous parler de preuves scientifiques, nous allons refaire un tour par le cerveau et sa faculté à interpréter la réalité. Parmi les nombreux biais cognitifs, celui qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui est : le biais de confirmation. Pour résumé si vous n’avez pas décidé de cliquer sur le lien, votre cerveau va prendre les informations qui l’intéresse pour valider une thèse, un postulat, la ré-a-li-té.

Du coup, si vous êtes sceptique, aucune preuve scientifique ne sera suffisante pour démontrer une quelconque utilité de ce qu’on appelle le magnétisme. Si vous êtes convaincue, les faits, preuves, expériences ici ne serviront à rien pour en faire un exposé objectif des bienfaits du magnétisme parce qu’il est inutile, voire impossible de convaincre quelqu’un qui n’y croit pas.

Vous pouvez penser que vous n’êtes pas soumis au biais de confirmation, mais c’est certainement une illusion. Mais alors à quoi sert la preuve scientifique? Elle peut servir éventuellement, pour le curieux (souvent quelqu’un rendu désespéré par une douleur/souffrance) qui cherche une solution. La preuve viendra s’assurer que c’est possible. Mais dans ce cas, si personne ne vous pose la question, si personne ne veut savoir, il est inutile d’apporter des preuves de ce que l’on avance. L’accumulation de témoignages servira de témoignages mais en aucun cas de preuve scientifique.

Je choisis dans le cadre de mon activité de la balayer d’un revers de main. Non pas que je ne m’intéresse pas aux sciences, mais parce qu’elle est inutile. Je n’ai pas l’intention de lancer un débat et la seule preuve de ce que j’avance est : ça fonctionne. Ça ne convainc pas pour autant ceux qui ont déjà une idée bien arrêtée de ce que je fais. Certains évangélistes m’ont accusé d’effectuer des consultations animé par un démon, et des sceptiques m’ont accusé d’être un simple charlatan (bien que je rembourse mes consultations jugées inefficaces sur simple demande).

Ça ne change rien pour toutes les personnes qui m’ont consulté et qui ont eu des effets bénéfiques durables. Pensez juste que dans ce domaine, la preuve scientifique n’a en général qu’un objectif : confirmez ce que vous pensez déjà. Et dans le cas du « je n’en sais rien », les expériences d’autres êtres humains sont suffisantes. Ou la votre. Ce qui nous amène au fameux effet placebo. Déjà, ce n’est pas un gros mot. Si quelqu’un va mieux après une consultation, mission accomplie! Enfin, si c’est juste un effet placebo, pourquoi c’est moi qui le déclenche et pas le médecin traitant?

Il y a bien sûr tout un panel de théories scientifiques qui offrent des pistes intéressantes pour rationaliser l’activité de magnétiseur. Dans ce cas, on ne cherche plus la preuve mais une explication logique. Cette dernière va permettre à notre cerveau de développer un réseau neuronal qui accepte le magnétisme comme une compétence humaine. Même si vous mettez ça sur le compte d’une force supérieure qui vous dépasse, le cerveau a besoin d’un explication pour rendre la pratique possible.

Car s’il y a une compétence physiologique qui découle du magnétisme, elle est forcément liée au système nerveux et à un réseau neuronal dédié. C’est le principe de neuroplasticité. La pratique permettra ensuite une boucle de rétroaction (->ma pratique agit sur les cellules, donc les cellules valident ma pratique, donc ma pratique agit sur les cellules…). Voilà l’intérêt des preuves scientifiques : permettre à son cerveau d’accepter qu’il est possible de faire du magnétisme. Ce n’est pas de la magnétite, du magnétisme, le champ électro chimique qui passe par les mains, c’est une histoire d’intentions, et de réseau neuronal (même si j’admets une polarité électrique et une autre magnétique dans le corps, les mains, mais que je ne saurai expliquer).

C’est dans ce cadre qu’il sera utile tout au long de la formation de s’intéresser aux théories scientifiques, à la physique quantique, aux ondes scalaires, au cerveau, etc… Je vous invite d’ailleurs à consulter pour les plus curieux l’entrée « magnétiseur/guérisseur » du dictionnaire de l’impossible de Didier Van Cauwelaert. Tout ça donnera des explications qui n’ont rien de scientifiques pour les plus sceptiques, mais qui favoriseront votre pratique à venir. Le cerveau a besoin d’une explication pour justifier sa pratique, encore plus dans les domaines ésotériques, de développement personnel, etc…

Un peu comme la preuve d’amour finalement. Ça n’a rien de scientifique, mais ça permet d’expliquer pas mal de choses… Ce qui me permet une magnifique non-transition pour la prochaine démystification, dans deux semaines. On expliquera la différence fondamentale, entre médecine traditionnelle/conventionnelle, et médecines alternatives… sans preuves scientifiques bien sûr.

Bien à vous,

Boris


-Démystification suivante : Il n’y a pas de médecine douce


Si mon travail vous plaît et que vous souhaitez y contribuer je vous suggère un livre que j’ai écris. C’est un objet de divertissement plus qu’un guide, et ça m’aide également à me faire vivre ainsi que ce site. J’espère qu’il saura vous divertir et vous fournir une source d’inspiration supplémentaire : Votre Santé, Votre Pognon.


Tous droits réservés – Boris Matter- 2020

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s