Étiquette : karaté

Mettez du karaté dans votre vie! (et de la vie dans votre karaté)

-Article précédent : l’espace, le temps et l’infini

Pour passer une ceinture noire de karaté, 1 an est suffisant mais il faut en moyenne 3-4 ans si vous êtes assidus et réguliers selon les clubs. Après chacun a sa théorie, en fonction de la variante de la discipline (il y a pleins de sous-genres, plus ou moins violent/efficace), et surtout en fonction de ce que vous voulez en faire.

Il y a aussi des débats qui s’animent facilement pour savoir si c’est un sport ou un « art martial ». De mon point de vue, c’est comme se demander si un couteau est « un objet tranchant pour manger » ou « une arme qui favorise l’homicide ». Mais alors, pourquoi je vous parle de karaté, dans une formation qui touche au magnétisme?

Parce que c’est une discipline que je connais (un peu) et qui permets de travailler les 4 piliers de votre santé : la respiration, l’activité sportive, l’activité spirituelle, l’alimentation (d’une certaine façon). Si vous aspirez à pratiquer et développer certaines capacités, connaître et activer tous ces piliers est indispensable. Vous êtes libre d’en négliger un ou plusieurs, mais comment être efficace dans ce cas?

Toujours à propos de karaté, comme dans beaucoup d’activité sportive où plusieurs personnes sont présentes, il est probable qu’on vous demande de « laisser vos problèmes aux vestiaires ». Si c’était aussi simple, personne ne se mettrait en arrêt de travail à cause d’une déception, et nous serions sans cesse à 100% de notre capacité à effectuer une tâche, ennuyeuse ou pas.

L’inverse est possible également, mettre du karaté dans sa vie! Voyons comment cette discipline sportive a inspiré la société nippone :

Mue par une tradition millénaire de guerres civiles, l’histoire japonaise a développé par nécessité l’art de survivre à main nue. Cette survie demande une adaptation constante et la transmission d’un savoir oral et hermétique. Cette faculté d’adaptation était présente sur les champs de batailles où chaque guerrier était capable de soigner, réanimer, guérir les blessés (sous le feu ennemi parfois). Comment cette adaptation s’est ressentie plus tard?

Eh bien, le Japon s’est montré particulièrement doué quand il est passé d’un système féodal et moyenâgeux à une industrialisation forcée passant d’un pays « arriéré » vers 1870 à la 2e puissance économique mondiale et la 1ère en termes de technologies à la fin du dernier millénaire. Je pense (seul certainement) que cet instinct de survie s’est avéré très utile dans les « affaires », quand le fusil n’était plus aussi efficace pour diriger.

Dans les années 1990’s, quand on regardait le Japon, croyez-moi (ou pas), on imaginait le Japon comme le futur au présent. C’était avant le 1er Iphone… Mais pour le karaté et une conception et une pratique large de l’art de se battre, de tuer et de guérir, je vous suggère 3 livres d’Henry Plée :

Comme toute pratique qui demande un travaille sur les 4 piliers déjà évoqués, il donne un certain pouvoir éthique comme la confiance en soi et la faculté de protéger quelqu’un de plus faible ou moins éthique comme « écraser par la force quelqu’un de plus faible ».

Le magnétisme ne donne pas ce genre de pouvoir mais elle interroge également : pourquoi développer cette capacité?

Vous pensez que je me répète. C’est le cas et normal. Qu’avez-vous appris que vous n’avez pas répété inlassablement? Alors dans les deux prochaines semaines, vous avez de quoi faire entre la respiration, le sport, la méditation et l’alimentation (et toujours le verre d’eau!). Faut-il manger un aliment? Faire une technique de respiration particulière? Evidemment non, sinon ça serait trop facile.

Le magnétisme est un domaine qui demande beaucoup d’investigation et de pratique, mais c’est comme une ceinture noire : c’est plus utile si vous êtes heureux. Etes-vous en mesure de générer de bonnes émotions dans votre sphère d’influence? Un type dont j’ai oublié le nom a dit « il n’y a pas de pouvoir, il n’y a que l’abus du pouvoir », alors cherchez à générer du bonheur et de la santé. C’est un super pouvoir qui n’en a ni la couleur, ni l’odeur et pourtant…

Alors pourquoi je vous parle autant de karaté?

Parce qu’il signifie étymologiquement « l’art de la main vide ». Chose intéressante dans le magnétisme.

A dans deux semaines,

Boris

-Article suivant : Ecouter et soulager


Si mon travail vous plaît et que vous souhaitez y contribuer je vous suggère un livre que j’ai écrit. C’est un objet de divertissement plus qu’un guide, et ça m’aide également à me faire vivre ainsi que ce site. J’espère qu’il saura vous divertir et vous fournir une source d’inspiration supplémentaire :

Comment générer plus de santé et plus d’argent (et être plus heureux)?

Tous droits réservés – Boris Matter- 2020

Ni Dieu ni Maître

-Démystification précédente : Il n’y a pas de médecine douce

J’avais lu dans « le dictionnaire de l’impossible » dont je vous ai déjà parlé le récit d’un homme qui est mort pendant plusieurs minutes avant de revenir à la vie. Les expériences de NDE (Near Death Experience) sont courantes et vous trouverez toute sortes d’histoires qui en parlent en demandant à mon oncle Google.

Mais alors, le plus surprenant dans cette histoire c’est que la zone du cerveau qui était sensé « imprimer » le souvenir était morte : pas de sang, pas de courant électro-chimique, juste de la matière inerte. Je raconte de mémoire donc vous me pardonnerez certainement les approximations…

Et pourtant, à son réveil, après une opération qui a faillit lui coûter la vie, le type se souvient de tout ce qui s’est passé pendant l’opération. Il pouvait citer avec exactitude les échanges des chirurgiens et tout leurs gestes. Lui-même spécialiste du cerveau, il était resté circonspect car il savait que c’était physiquement inconcevable aux vues des connaissances actuelles, qu’un cerveau puisse enregistrer une information en étant mort au sens le plus stricte.

La seule conclusion qui explique raisonnablement ce fait est que le cerveau n’enregistre pas l’information dans un disque dur interne ou alors pas seulement, mais que la conscience qui l’habite a aussi accès à une information depuis une source externe. Sans aucune preuve scientifique bien sûr, nous allons supposer qu’il existe une sorte de réservoir d’information auquel nous pouvons avoir accès à travers la méditation, la prière, le sport, etc…

Dans ce cas, si l’information est à disposition et en libre accès, pourquoi demander à un maître, un gourou, un formateur de nous enseigner ses secrets? On peut supposer qu’avoir accès à ces informations sont plus accessibles si quelqu’un nous montre le chemin. Evidemment, je partage l’opinion opposée. J’ai appris et développé mon activité en lisant des livres et deux particulièrement (« le système quantique » de Kinslow et « les guérisseurs russes » de Grabovoï) qui m’ont permis d’avoir accès à ce potentiel qui se développe encore à ce jour.

Il a suffit de peaufiner ces techniques. Je continue de les peaufiner. Je ne dis pas qu’avoir un modèle à suivre, un exemple enseigné est inutile. Je dis qu’il n’est pas nécessaire de la même façon qu’il n’est pas nécessaire de payer pour une formation qui va vous apprendre à faire du pain.

Un modèle qui conviendrait parfaitement serait celui des arts martiaux. Vous pouvez apprendre le karaté en ligne mais payer une somme modeste pour participer à un club une à deux fois par semaine est idéal et requiert peu d’équipement. Si le dojo ne vous convient pas, vous pouvez en changer. Vous pouvez aussi apprendre chez vous régulièrement en répétant des mouvements enseignés.

Au Japon féodal, un modèle d’enseignement était le suivant : une fois par an, le maître donnait un mouvement à savoir faire à son élève. il revenait et enseignait un autre mouvement uniquement si le mouvement précédent était parfaitement maîtrisé. Et ainsi de suite, d’une année sur l’autre. En dehors de pleins de facteurs, ce modèle obligeait l’élève à comprendre que le maître enseignait un savoir mais que tout le reste appartenait à l’élève.

Je n’ai pas l’intention de monter une association ésotérique pour transmettre un savoir réputé hermétique deux fois par semaine, et des disciplines comme le yoga ou le shiatsu le font certainement mieux que moi. Mais j’ai l’intime conviction que vous pourrez apprendre et développer beaucoup de vos capacités cachées en suivant cette formation.

Vous serez votre propre Dieu, votre propre Maître. Cela signifie aussi que vous aurez la responsabilité de vos actes. Je précise aussi que je reste convaincu que certaines formations payantes proposent du contenu de qualité. Si c’est le cas, elles seront certainement un excellent complément de ce que vous apprendrez ici. Mais si on ne fait que vous fournir la recette de l’eau chaude « à l’aide de vos guides », vous serez surpris de la simplicité et du travail que demande ce savoir hermétique.

Mais le libre-arbitre est bien l’un des facteurs les plus fondamentaux de tout ce milieu tant pour vous que pour la personne que vous souhaitez aider.

Dans deux semaines, nous parlerons de cette mystification : « nous sommes vibration ». Une fois encore, je ne le renie pas, mais très franchement, quand vous payez vos factures, que vous vous cognez le petit orteil contre la table basse et que vous êtes soumis à un stress intense (au travail par exemple), que signifie cette « vibration »?

Bien à vous,

Boris

-Démystification suivante : Vous êtes comme la lumière : ondulatoire ET corpusculaire


Si mon travail vous plaît et que vous souhaitez y contribuer je vous suggère un livre que j’ai écrit. C’est un objet de divertissement plus qu’un guide, et ça m’aide également à me faire vivre ainsi que ce site. J’espère qu’il saura vous divertir et vous fournir une source d’inspiration supplémentaire :

Comment générer plus de santé et plus d’argent (et être plus heureux)?

Tous droits réservés – Boris Matter- 2020