blog

Cerveau : Il apprend pour vous (en permanence)

Magie issue de l’évolution, votre cerveau, outil formidable permets une amélioration constante de votre santé, de votre niveau de vie et de votre bonheur en général. Elle est pas belle la vie! Mais avant de vous donner une nouvelle recette du bonheur avec un grand « B » (vous noterez cette coïncidence avec mon prénom), revenons sur la théorie du cerveau tri-unique. Quesaco?

C’est l’idée que votre cerveau présente trois couches encastrées l’une sur l’autre. Le cerveau reptilien, le cerveau mammifère et le cerveau pensant. Vous trouverez sur le lien précédent une explication plus scientifique mais, ici, nous racontons des histoires, nous ne faisons pas de conférences internationales (pas encore). Chaque partie a une fonction bien spécifique. Le 1er régit vos réflexes de survies. Quand vous êtes dans un bar de nuit et que la bagarre éclate, c’est lui qui vous susurre « COURS BORDEL ». Il est généralement en état de veille mais quand ça sent le danger, il intervient pour vous guider. C’est la partie la plus primitive de votre cerveau.

Le 2e c’est la partie qui régit vos rituels en société. Messieurs, les combats de coqs et autres concours qui permettent de définir avec exactitude qui « a la plus grosse » vient de ce cerveau. Pareil mesdames, rire aux blagues d’un homme séduisant, ou vous mettre en avant lors d’une rencontre sociale par une beauté remarquable est un comportement parfaitement régit par des milliers d’années d’évolution. Le domaine de l’éthologie étudie avec discernement le comportement animal, y compris celui de l’être humain dans son environnement.

Le 3e, est celui qui permet la pensée, ou du moins de raisonner de façon plus complexe qu’une mouche (nous nous mettons ici un certain niveau au-dessus de la mouche parce qu’elle ne paie pas de factures, et n’est pas allé sur la Lune, mais la mouche est-elle moins heureuse au quotidien?). Il est communément admis que notre faculté à réfléchir nous rend supérieur et que cette faculté prime sur l’instinct et les rituels éthologiques. Oui, mais…

Tout d’abord votre cerveau « pensant » pense parce qu’il n’a pas à survivre et qu’aucun rituel animal n’est engagé de façon grossière. Prenez un groupe d’individus avec un problème de ressources, de territoires ou tout simplement un seul individu avec un revolver pointé sur les testicules et vous verrez la supériorité du cerveau pensant passer vite le relais au cerveau mammifère et reptilien. Ce qui signifie que dans un quelconque apprentissage, il faut travailler sur trois niveaux sinon, vous rendez votre apprentissage dépendant des parties plus primaires de votre intellectuel.

Une fois que vous avez appris à utiliser un compas et un rapporteur, à aimer la poésie, les romans de B. Vian (encore un) et à avoir des bonnes notes, ça semble bien peu utile face au besoin de survie du cerveau reptilien et au besoin du cerveau de mammifère de respecter des rituels en société (hiérarchisation des rapports, besoin de reproduction, amélioration de l’espèce par l’évolution). Paradoxalement, votre cerveau tend vers la vie, peu importe votre comportement.

Vous aimez la drogue, les filles de joie et vivre dans un environnement violent? La neuroplasticité de votre cerveau (capacité à créer et renforcer un réseau neuronal) va s’habituer à ce que vous lui dictez, à tous les niveaux, et vous permettra de vivre plus longtemps dans ce que vous vous imposerez. L’addiction est un processus de survie. Imaginez ce qui se passerait si après un verre d’alcool, si votre cerveau était incapable d’aider le corps à s’accoutumer? Votre adaptation serait proche de zéro. Nous sommes d’ailleurs une rare espèce animale capable de supporter des variations de température de -40 à +40 degrés Celsius. Pensez-y en prenant votre prochaine douche à 37 degrés.

Ce qui signifie aussi que vous pouvez utiliser cette capacité (neuroplasticité et cerveau tri-unique) pour vous renforcer dans n’importe quel domaine. Car au delà des théories de développement personnel utilisées sur ce blog (création et développement de sa réalité) une explication physiologique permet d’expliquer les moyens de trouver une solution à vos problèmes de santé, de cœur ou de fric : votre cerveau! Il apprend en permanence à partir des informations et des émotions que vous lui transmettez. La tragédie de l’apprentissage (quand elle est tragique) réside souvent dans le fait qu’il s’attache à un résultat plus qu’à un processus.

Vaut-il mieux apprendre à être heureux ou à obéir? Vaut-il mieux apprendre à être en bonne santé ou riche? Vaut-il mieux apprendre ou être? La seule règle réside à nouveau dans le libre-arbitre! Le choix est plus fort que tout vos cerveaux, y compris le reptilien mais ça s’apprend. Les réflexes de fuite face à une situation de danger pour penser ensuite « j’aurai dû faire quelque chose » provient de votre cerveau qui vous a subtilement dit de « COURIR BORDEL ». La meilleure façon d’apprendre à votre cerveau reptilien est de lui faire croire qu’il doit survivre ou se reproduire (fatigue, faim, excitation… le choix est vaste).

Apprendre consiste juste à faire pour permettre au cerveau de créer une nouvelle faculté d’adaptation. Et le cerveau apprend mieux grâce à un facteur émotionnel pro-actif (attaché au processus d’apprentissage, plus qu’au résultat, vous êtes tout simplement content de ce que vous faîtes). Le cerveau n’a pas de limite émotionnel. Plus vous êtes heureux, plus vous êtes heureux. Plus vous aimez (votre travail, votre conjoint(e), votre chien), plus vous aimez (votre travail, votre conjoint(e), votre chien) . Plus vous êtes riche, plus vous êtes riche. Plus vous êtes sportif, plus vous êtes sportif. Et cetera, et cetera…

Finalement, le point commun entre les « grandes personnalités » et le « commun des mortels »? Ils ont un cerveau qui permet de choisir, et ils font tous caca, sans exception.

Catégories :blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s