blog

Développez-vous… Personnellement.

A quel moment vous sentez-vous développé? Cette phrase n’a pas grand sens prise comme ça. Tournons-là autrement : a quel moment vous estimez-vous crédible pour donner un conseil? Vous n’êtes pas obligé d’être exemplaire pour livrer votre avis/conseil mais vous prenez le risque d’être malmené par un auditeur un peu trop tatillon. Dans mon passé de barman, j’ai vécu cette frustration de devoir dire « oui » poliment à des types ivres morts qui étaient des Rockfeller en devenir. Après investigation, ils étaient bien souvent criblés de dettes et seuls dans le monde réel (comprenez le jour entre 8h et 20h; pas la nuit de 22h à 4h).

Dans ce cas, il faut faire la différence entre une opinion et un conseil. Vous verrez facilement des animateurs télé qui évoquent une simple opinion quand leur avis d’expert est remis en cause par la réalité. Donner une opinion peut être un métier : les critiques gastronomiques ou de films, de livres sont des métiers d’opinions très répandus. La science ou la politique sont également des métiers d’opinions. Je pense par exemple aux vidéos qui veulent dire la vérité sur les vaccins, l’homéopathie, ou encore la conspiration mondiale : personne ne se convertit après une seule de ces vidéos.

Mais on partage son opinion avec force de conviction. Alors, faut-il être immunologue ou grand maître d’une loge maçonnique pour donner un conseil sur des sujets aussi « sérieux »? Heureusement non, sinon les bars seraient des lieux bien ennuyants. Et puis si je vous dis, « 1 milliard d’humains vont mourir du Coronavirus », qu’est-ce que ça change pour vous? Allez-vous améliorer votre système immunitaire, d’une façon ou d’une autre?

Et quand personne ne vous demande votre avis, donnez-le vous? Et puis, quelle est la limite d’un défaut que vous estimez acceptable? Dans les milieux artistiques, le débat a fait rage depuis que des films de gens qui ont agressés et traumatisés d’autres êtres humains ont fait de grands succès. Dans une moindre mesure, écouterez-vous les conseils d’un homme d’affaires accompli, même s’il est divorcé trois fois, et visiblement détesté de tous?

Dans ce vaste monde que l’on appelle « la réalité », quelle est l’aspect personnel le plus important à développer pour vous? Si la question était si simple, verrait-on des gens sacrifier leur santé, leur vie de famille, pour une activité professionnelle très rémunératrice? Peut-on tout faire en même temps (une vie de famille accomplie et plein de thunes dans un bonheur parfait)?

Enfin, où est la frontière entre une opinion intéressante que l’on vous réclame (un critique gastronomique est payé pour donner son avis) et le besoin de reconnaissance qui a permis aux réseaux sociaux de fleurir?

Ça fait beaucoup de questions pour un dimanche… Pour résumé, si vous êtes exemplaire, les gens viendront vers vous naturellement vous demander conseil. Mais si vous n’êtes pas à ce niveau, qu’est-ce qui vous pousse à donner un conseil? Un avis?

Vous imaginez, vous auriez pu utiliser tout ce temps à continuer de vous développer… ou juste pour vous divertir. Tout ceci n’est évidemment que ma stricte opinion, sans preuves scientifiques, qui n’engage que moi et qui se veut divertissant. Mais c’est vous qui avez cliqué aussi pour me lire.

Je vous embrasse, à la semaine prochaine. Boris

Catégories :blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s